Rendez-vous lundi 15h00 à l’Eldorado, Saint-Pierre-d’Oléron, pour la conférence hebdomadaire, ouverte à tous et suivie du pot de l’amitié, pour poursuivre le débat ou bavarder, en toute convivialité.

Abonnés : gratuit. Adhérents : 6 €. Non adhérents : 8 €

1/2 tarif pour les demandeurs d’emploi

Accès aux personnes à mobilité réduite

8 janvier 2018 — Gauguin aux Marquises

Par Laure Dominique Agniel

GauguinRéalisatrice de documentaires depuis 20 ans, Laure Dominique Agniel est aussi écrivain.

Son sujet de prédilection : la culture et l’histoire du peuple maori de Polynésie et des îles Marquises auxquelles elle a consacré 6 films et 4 livres.

Gauguin aux Marquises (Tallandier, 2016) est le fruit de nombreuses années de recherches, en France et aux Marquises où elle a vécu 2 ans.

Pour cette conférence, l’auteur présentera la vie de Paul Gauguin à Tahiti puis aux Marquises, en situant son histoire humaine dans le contexte historique de l’époque : colonisation, évangélisation. Elle montrera comment la culture polynésienne a grandement influencé le travail du peintre, et le rôle qu’il a eu dans la sauvegarde de la culture, aujourd’hui en pleine renaissance. Sa présentation sera illustrée de photos des Marquises, particulièrement des lieux où vécut Paul Gauguin.


15 janvier 2018 — PORGY AND BESS

Par Mireille GAUDIN

Porgy and BessOpéra de George Gershwin, Porgy and Bess raconte l’histoire d’un mendiant noir estropié vivant dans les taudis de Charleston en Caroline du Sud.

Ce conte populaire mêle jazz, blues, et negro spiritual. Il est la source de standards repris par de nombreux artistes, principalement en jazz vocal et instrumental.

George Gershwin pianiste et compositeur des plus talentueux, s’est rendu célèbre grâce à des comédies musicales. Son professeur de musique disait de lui : « j’ai un étudiant qui laissera sa marque en musique. Ce garçon est un génie, il n’y a aucun doute ».

Mireille Gaudin « historienne de la musique » entrera pour nous dans la vie de ce grand mélodiste et dans celle de cet « opéra nègre américain » comme l’appelait Truman Capote.


22 janvier 2018

Le raz-de-marée sur la côte atlantique de janvier 1924

Par Johan VINCENT, docteur en Histoire, chercheur associé au Centre de Recherches Historiques de l’Ouest

Royan
Royan, Boulevard Frédéric Garnier après le raz de marée du 9 janvier 1924

Dans la nuit du 8 au 9 janvier 1924, un raz-de-marée s’abat sur les côtes de l’Atlantique, des côtes anglaises jusqu’aux côtes marocaines : 39 morts, auquel on peut rajouter les 50 morts du bateau Mont-Rose disparu mystérieusement en mer. La France, dont l’île d’Oléron, et l’Espagne sont particulièrement éprouvées. Le retentissement de l’événement est intense dans les journaux, en Europe et jusqu’aux Amériques.

Mais est-ce réellement un raz-de-marée ?

Pour en parler Johan Vincent, auteur de l’ouvrage : Raz-de-marée sur la côte atlantique 1924, l’autre Xynthia (Le croît vif 2015).

 

La tempête XYNTHIA

Par Jacques BOUCARD, ingénieur et docteur en Histoire

Tempête Christine 2014 aux Saumonards
© Ph. Lafon

Une série d’accidents météorologiques majeurs marquent le début du XXIe siècle. Tempêtes, tsunamis, ouragans, submersions marines … Médias et politiques ont mis en avant le caractère inédit et totalement imprévisible de ces évènements. Qu’en est-il réellement ?

 

Jacques Boucard se propose de mettre en perspective la tempête Xynthia qui ravagea le littoral atlantique dans la nuit du 27 au 28 février 2010 au regard des données historiques qui, dans nos îles, mentionnent plus de 54 submersions majeures sur les cinq derniers siècles.

 


29 janvier 2018 — Architectes de la Rome éternelle : des bâtisseurs méconnus

Par Pauline DUCRET, Agrégée d’Histoire – Doctorante en Histoire ancienne à l’Université Paris 8

ViaLatinaParadoxalement, alors que les grands monuments de la Rome antique nous impressionnent encore par leurs ruines, les noms de leurs architectes nous sont quasiment tous inconnus. A côté de quelques architectes d’origine grecque, tels Hermodoros de Salamine ou Apollodore de Damas, seul Vitruve, auteur d’un traité d’architecture fameux depuis la Renaissance, est resté célèbre. Pour expliquer ce vide des sources, il faut revenir sur ce qu’étaient réellement, dans la Rome ancienne, les architecti : quelles étaient leurs compétences et leurs domaines d’activité, quelle valeur était reconnue à leur travail et quel était leur statut social ? Autant de questions que nous aborderons pour redonner à ces bâtisseurs méconnus, souvent anonymes, la place qui était la leur dans la Rome antique.


5 février 2018 — 2 novembre 1917 : la déclaration Balfour

Par Christine Darmagnac

BalfourDans le contexte général de la Première Guerre mondiale, dans le contexte local de la Grande révolte arabe de 1916…une lettre, en date du 2 novembre 1917, est adressée par le ministre des Affaires étrangères britanniques Arthur Balfour à lord Rothschild.

Cette lettre est une déclaration de l’engagement, « au nom de sa Majesté » envers le mouvement sioniste, à la formation « d’un foyer national » juif en Palestine…Elle conduira à la naissance de l’État d’Israël, le 14 mai 1948.

Diplômée de l’École du Louvre et de l’Institut d’Art et d’Archéologie (Sorbonne), Christine Darmagnac est spécialiste de l’espace méditerranéen et du monde arabo musulman, elle nous a déjà présenté avec talent les Nabatéens, l’Iran et la Syrie.

Télécharger le communiqué de presse

 


26 février 2018 — La Grande Muraille de Chine, murs millénaires, architecture, thème littéraire

Par Jean-Rémy Bure, Diplômé de chinois de l’École nationale des Langues Orientales de Paris, Professeur Honoraire des Écoles supérieures de commerce à Paris et à l’Université du Peuple à Pékin

Grande Muraille de ChineLa Grande Muraille est appelée en Chine « Longue Muraille de dix mille li ». Le Premier Empereur (3e s. av. J.-C.) a édifié la première Grande Muraille de protection contre les Huns. La seconde dynastie impériale (celle des Han) a étendu encore davantage la longueur de cette Muraille. L’ouvrage que nous admirons aujourd’hui date de la dynastie des Ming (1368-1644).

Elle a été à la fois une grandiose entreprise de construction défensive, une architecture s’adaptant aux différents reliefs et une référence littéraire importante dans la culture chinoise. Elle a aussi servi de protection pour l’avancée de la Route de la Soie vers l’ouest.


5 mars 2018 — L’actualité du génocide des Arméniens de 1915

Par Ara KRIKORIAN

ArméniePlus de 500 000 Français d’origine arménienne vivent en France. Pour l’essentiel, l’immigration des Arméniens remonte au début des années 1920, peu après le génocide perpétré par le gouvernement turc qui entraîna l’extermination de 1 500 000 Arméniens sur une population estimée à 2 200 000.

Après un bref survol de l’histoire de l’Arménie et une analyse des relations que la France et les Arméniens ont entretenues depuis les croisades jusqu’à nos jours, ce véritable plan d’extermination sera présenté.

Comment les rescapés ont-ils cherché à se reconstruire, tant en Arménie soviétique qu’aux quatre coins de la planète, sans jamais renoncer au combat pour la reconnaissance internationale de ce crime contre l’humanité ?

Peut-on espérer une réconciliation arméno-turque ? A quelles conditions ? Dans quel délai ?

Ara Krikorian a été co-fondateur de l’Union des Etudiants Arméniens d’Europe et porte-parole puis président du Comité de Défense de la Cause Arménienne, puis du Conseil de Coordination des Organisations Arméniennes de France.


12 mars 2018 — Vermeer (1632-1675), un art puissant et murmuré

Par Jean Paul SALLES, docteur en Histoire Paris I Panthéon-Sorbonne

Jeune fille à la perlePeintre parcimonieux – on ne lui attribue avec certitude que 34 ou 35 tableaux -, mort à 43 ans, Johannes Vermeer est considéré à juste titre comme la figure emblématique du Siècle d’Or hollandais. Plus adepte de scènes de genre que de peinture religieuse ou mythologique, il sait faire voir la présence de l’extraordinaire, de la poésie, dans la vie ordinaire. Mettant en scène, dans des œuvres de format modeste, deux personnes – maîtresse et servante ou officier et jeune fille -, ou présentant un seul personnage – La Dentellière conservée au Louvre ou la célèbre Laitière plagiée par certains publicitaires -, il nous offre un chef-d’œuvre intemporel avec La Jeune fille à la perle. Présentant, à deux reprises seulement des vues d’extérieur, avec La Ruelle et la Vue de Delft, il se révèle capable aussi de capter l’atmosphère de cette ville du Nord. Marcel Proust admirait «le petit pan de mur jaune» de la Vue de Delft, un tableau que certains considèrent comme le lointain ancêtre de l’impressionnisme.


19 mars 2018 — Matière noire et énergie noire

Par Gérard Bonneaud, directeur de recherche émérite au CNRS

Les galaxies de notre Univers semblent arriver à réaliser une véritable prouesse. Elles tournent si vite que la gravité produite par la matière observable qu’elles contiennent ne peut pas les faire tenir ensemble ; logiquement, elles auraient dû se défaire depuis longtemps. Il en va de même pour les amas de galaxies. C’est pourquoi les scientifiques sont convaincus qu’intervient un élément invisible : quelque chose que nous n’avons pas pu encore détecter directement, donne à ces galaxies une masse supplémentaire, ce qui produit le surplus de gravité dont elles ont besoin pour ne pas se défaire. Cette présence mystérieuse est appelée “matière noire”.


26 mars 2018 — Histoire de Venise par la peinture

Par Olivier MIGNON, ancien élève de l’École du Louvre

Canaletto, place saint-marc à Venise« Venise est née de rien. D’un peu de boue et de l’écume de la mer comme Vénus sa presque homonyme. C’est une des plus belles leçons pour l’histoire de l’humanité que la naissance, le développement, la maturation d’une ville dans le site le plus hostile qui soit à l’urbanisation » écrivait Rober Delort. C’est à la découverte de cette cité à nulle autre pareille, de son histoire et de son architecture éblouissante que nous vous convions à travers la gravure et la peinture des grands maîtres vénitiens de la Renaissance au siècle des Lumières.