Rendez-vous lundi 15h00 à l’Eldorado, Saint-Pierre-d’Oléron, pour la conférence hebdomadaire, ouverte à tous et suivie du pot de l’amitié, pour poursuivre le débat ou bavarder, en toute convivialité.

Abonnés : gratuit. Adhérents : 6 €. Non adhérents : 8 €

1/2 tarif pour les demandeurs d’emploi

Accès aux personnes à mobilité réduite

 

2 octobre 2017 — LUDWIG VAN BEETHOVEN (1770-1827) « L’art pour unique raison de vivre »

Par Michèle Lhopiteau Dorfeuille

Beethoven

Ludwig van Beethoven fut un paradoxe vivant : le visionnaire capable de concevoir des architectures sonores comme « la neuvième symphonie » ou la « Missa Solemnis », eut toute sa vie le plus grand mal à effectuer une simple addition. Ce poète du clavier, ce magicien des sons a vu, dès l’âge de 27 ans, son ouïe se dégrader progressivement et finit sa vie dans un silence presque total.

Pour tenter de comprendre quelqu’un d’aussi déroutant que cet homme, venez vous immerger dans sa musique en compagnie de Michèle Lhopiteau-Dorfeuille, musicienne, chef de chœurs à la carrière internationale et auteur de plusieurs livres CD .

 

 


9 octobre 2017 — Découverte de « l’or rouge »

Par Claudine Dumé

Fleurs de crocusLa culture du safran remonte à la nuit des temps mais cette plante garde une part de mystère.

Vous découvrirez ses caractéristiques botaniques, ses exigences culturales, la préparation de l’épice « safran » ainsi que les précautions à prendre à l’achat et à l’usage. On évoquera son arrivée en France et son histoire au cours du temps et dans le monde, déclin passé et renaissance actuelle.

Claudine Dumé a enseigné sa culture en lycée agricole dans le Loiret et cultive une petite parcelle de safran à Saint Pierre : elle vous proposera une visite de sa culture (sur inscription par petits groupes) dans les jours suivants la conférence.

En effet, la floraison a lieu en octobre et vous pourrez découvrir la fleur et participer à sa cueillette ainsi qu’à la préparation de l’épice.


16 octobre 2017 — Femmes tunisiennes : d’hier à aujourd’hui

Par Sophie Bessis, agrégée d’histoire, directrice de recherches à l’Institut des Relations internationales et Stratégiques de Paris et secrétaire générale adjointe de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme

Sophie BessisComme ailleurs dans le monde, les femmes tunisiennes sont peu présentes dans l’histoire officielle de la Tunisie. Elles y ont pourtant occupé une place qu’il convient aujourd’hui d’exhumer. Depuis les années 1920, la naissance puis le développement d’un mouvement féministe, les droits qu’elles ont acquis, leur entrée dans toutes les sphères de la vie publique, leur ont donné une visibilité qui ne cesse de croître. Mais l’égalité des sexes est loin d’être acquise. C’est pourquoi, depuis 2011, de nouvelles revendications, de nouvelles formes de combat portées par de nouvelles générations ont vu le jour. Les femmes tunisiennes sont aujourd’hui un des principaux opérateurs de modernité dans un pays en rapide transformation.

Télécharger le communiqué de presse


6 novembre 2017 — L’architecture religieuse du XXe siècle en Charente-Maritime

Par Charlotte de Charette, docteur en histoire de l’art, animatrice du patrimoine et de l’architecture de la Ville de Royan.

église de La CotinièreLa loi de séparation des Églises et de l’État (1905) ne mit pas fin à la construction d’édifices religieux. Les destructions des deux guerres mondiales, mais aussi l’essor démographique de la seconde moitié du XXe siècle et la création de quartiers nouveaux entrainèrent au contraire un grand besoin de lieux de culte. À cela s’ajoutait un désir de créer des édifices sacrés en accord avec leur époque.

À l’échelle du département de la Charente-Maritime, beaucoup d’édifices témoignent de ce renouveau de l’architecture religieuse du XXe siècle, y compris dans l’île d’Oléron.


13 novembre 2017 –André Léo

Par Nicole Pellegrin

André LéoVictoire Léodile Béra est née à Lusignan dans la Vienne le 18 août 1824. A Paris depuis 1851, elle prend en 1862, pour son activité littéraire, le pseudonyme d’André Léo (prénoms de ses deux fils). Elle milite dans le camp républicain et en faveur du droit des femmes. Elle participe activement à la Commune de Paris, elle se bat pour une démocratie non autoritaire et pour la liberté d’expression. Elle échappe à la “semaine sanglante” en mai 1871 et parvient à s’exiler en Suisse.

Elle continue à collaborer à la presse socialiste et à écrire de nombreux romans, essais et textes politiques. Elle est de retour à Paris après l’amnistie de 1880, elle meurt le 20 mai 1900. Elle fait aujourd’hui l’objet des nombreuses recherches universitaires en France et à l’étranger. Beaucoup de ses ouvrages ont été réédités.

 


20 novembre 2017 — Rapa Nui: Secrets de l’Île de Pâques

Par Gaël de Graverol

Ile de Paques cdt Getty ImagesRedécouverte au XVIIIe siècle par les grands navigateurs européens, l’Île de Pâques n’a depuis cessé de fasciner les historiens, archéologues et explorateurs.

Considérant l’isolement géographique de l’île, c’est d’abord l’originalité des productions artistiques de Rapa Nui qui souleva et continue d’animer les plus vives controverses sur l’origine du peuple pascuan et de sa culture. Quelles pouvaient être les motivations de cette population si démunie en ressources naturelles et en moyens techniques à ériger de tels colosses de pierre, les moaï ? Le gigantisme de ces colosses de pierre était-il plus héritier des civilisations de bâtisseurs précolombiennes ou bien du monde polynésien ? Pourquoi cette pratique artistique si marquante prit-elle fin peu avant l’entrée dans l’histoire de Rapa Nui ? Autant de questions qui nous conduiront à envisager la généalogie de la colonisation de l’île par les Pascuans, leur religion, leur stratification sociale et leur culture.


27 novembre 2017 — Des mots sur les maux– Mal de dos : comprendre

Par Thomas Schmit

mal de dos

 

Le mal du siècle le mal de dos ? Ne devrait-on pas dire « maux » de dos ? Et, comme disait Corneille «à raconter ses maux souvent on les soulage ».

Thomas Schmit viendra nous expliquer l’art de soigner par les mains le fonctionnement du corps humain, autrement dit l’ostéopathie. Cette discipline paramédicale consiste à améliorer la mobilité des tissus. Il mettra des mots sur ces maux souvent diffus.

Certaines expressions sont loin d’être anodines : en avoir plein le dos, faire le dos rond…..etc.

 


4 décembre 2017 — L’universalité de l’œuvre de Le Corbusier

Par Gilles Ragot

Oeuvre architecturale de Le CorbusierNé en Suisse, naturalisé français en 1930, l’œuvre de Le Corbusier possède une dimension universelle jusque-là inédite dans l’histoire de l’architecture. En juillet 2016, son œuvre architecturale a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
Gilles Ragot, rédacteur du dossier de candidature à cette inscription, présentera le contenu de cette inscription et sa portée. Il restituera la dimension universelle des propositions corbuséennes, tant sur le plan architectural que dans ses propositions radicales pour un urbanisme réformateur, qui lui ont valu cette reconnaissance.


11 décembre 2017 — Le roman de la formule de Stokes

Par Michèle Audin

Couverture La formule de StokesMathématicienne et écrivaine, Michèle Audin s’intéresse à l’histoire et à la littérature, elle essaie de replacer les mathématiques et la science dans la culture en général…

D’un moulin de Nottingham aux rives du lac Majeur en longeant de tumultueux cours d’eau ukrainiens, nous voyagerons sur les impériales de diligences, puis sur de délicats ponts de chemin de fer en fils métalliques, visiterons l’Angleterre victorienne, serons à Paris pendant l’affaire Dreyfus, assisterons aux combats meurtriers sur les rives de l’Escaut pendant la première guerre mondiale… à la poursuite d’une formule de mathématiques qui, de 1823 à 1936, n’en finira pas de se transformer. Nous en profiterons pour contempler la formation d’une communauté mathématique et quelques-uns de ses membres, de Gauss à Bourbaki, jusqu’au moment où notre romanesque héroïne, la formule de Stokes, se sera, pour séduire ce dernier, presque dénudée, révélant sa forme la plus épurée.


18 décembre 2017 — Turbulences dans l’univers. Dieu, les extraterrestres et nous.

Par Jacques Arnould, chargé des questions éthiques au CNES (Centre National d’Etudes Spatiales), historien des sciences et théologien.

conférence du 18 décembre 2017Depuis plus de deux millénaires, la question d’une possible vie ailleurs que sur Terre passionne les philosophes et bouscule les croyants. Il est intéressant de retracer l’histoire de cette problématique effectivement très ancienne.

Avec l’essor contemporain de l’astronomie et le phénomène OVNI, cette question a pris une nouvelle tournure. Supposons qu’à force d’explorer l’espace on finisse par avoir demain la preuve que la vie et même des êtres sensibles existent ailleurs que sur la terre.

Cette hypothèse invite les religions à revisiter quelques-uns de leurs fondements.