6 octobre 2014– Le traité de Paris : la fin de la Nouvelle-France (1763)

Par Didier Poton De Xaintrailles

Le traité de Paris met un terme à la guerre de Sept Ans (1756-1763) au cours de laquelle la France et l’Angleterre, les deux premières puissances mondiales s’affrontèrent tant que sur le plan maritime que militaire.

Si des campagnes se déroulent, avec le soutien réciproque des alliés, sur le continent européen, un nombre important d’opérations militaires, navales et terrestres, ont pour cadre les colonies françaises et anglaises et les routes maritimes permettant les échanges entre les métropoles et leur empire colonial. Entre 1758 et 1760, la Nouvelle-France est progressivement occupée par les troupes anglaises. Quand est ratifié le traité de Paris, la Nouvelle-France est depuis trois ans soumise à un gouvernement militaire. La cession de ce territoire français en Amérique du Nord à l’Angleterre officialise donc un état de fait. La France a préféré conserver les Antilles et céder le Canada pour des raisons économiques : plutôt le sucre que la morue !

Didier Poton De Xaintrailles est professeur des Universités à l’université de La Rochelle et membre du Conseil scientifique de l’Institut des Amériques.


13 octobre 2014 — Les “zones grises”, à l’origine des crises africaines

En partenariat avec le festival “Visions d’Afrique”
du 15 au 21 octobre

Par Christian BOUQUET

Le concept de « zones grises » explique la plupart des crises africaines actuelles. La cartographie de ces  zones est délicate. Elles représentent environ 15% du continent.

Ce sont des régions souvent éloignées de la capitale, en zone frontalière, confrontées à des crises sans fin, des conflits interminables, des situations dramatiques humanitaires.

Les états sont confrontés à des revendications identitaires, d’abandon, d’inégalité, qui favorisent la corruption, d’où une perte de contrôle.

Les institutions centrales ne parviennent plus à affirmer leur domination, il s’ensuit une dérégulation sociale, de nature politique ou socio-économique.

Ensuite c’est généralement la communauté internationale qui doit contribuer à rétablir l’ordre.

Le conférencier, Christian Bouquet, professeur émérite de géographie politique à l’université Bordeaux Montaigne et spécialiste de géopolitique africaine, a passé plus de 30 ans dans les pays d’Afrique subsaharienne. Il se propose de présenter ce sujet à partir d’outils de géographe, comme cartes et croquis.


3 novembre 2014 — Gaz et pétrole de schiste, nouvel Eldorado ou désastre écologique

Par Michel STEINBERG

Entre l’attitude des États-Unis lancés depuis 10 ans dans la fracturation hydraulique et celle de la France qui l’interdit, que choisir ?

Quels sont les problèmes scientifiques, techniques, économiques et écologiques qui se posent ?

En conclusion, une comparaison sera faite avec d’autres ressources non conventionnelles comme le gaz de houille ou le méthane.

Michel STEINBERG a été président de la Société Géologique de France.


10 novembre 2014 — FABERGÉ, Joaillier impérial

Par Maria OZEROVA

Né à Saint-Pétersbourg au milieu du XIXe siècle, Pierre Karl FABERGÉ est issu d’une famille protestante française émigrée après la révocation de l’Édit de Nantes.

Formé auprès des meilleurs orfèvres d’Europe, il crée des bijoux d’une grande beauté mais aussi des objets de fantaisie. Remarqué par le Tzar Alexandre III, il devient alors fournisseur de la Cour Impériale.

Maria OZEROVA est attachée scientifique au Musée de l’Ermitage.

 

 

 

 


17 novembre 2014 — Emmanuel CHABRIER. Un musicien parmi les peintres et les poètes

Par François HUDRY

Musicien de la deuxième partie du XIXe siècle, Emmanuel CHABRIER a un style proche de celui de Camille SAINT SAENS avec des bases orchestrales solides et des envolées grandioses.

Mondialement connu pour sa pièce concertante « Espana », il développa une liberté de forme annonçant l’impressionnisme. Ami de Monet et de Manet mais aussi de Daudet et de Zola, il participa pleinement à l’évolution artistique de son temps .

François HUDRY est chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres et Grand Prix Paul GILSON musique 1998.


24 novembre 2014 — Marguerite Duras

Par Alain VIRCONDELET

Née à Saïgon au début de la Grande Guerre , elle fait de solides études en droit et en sciences politiques. Elle devient secrétaire au Ministère des Colonies puis entre dans la Résistance en 1941.

Son premier roman publié en 1943 ouvre une longue série d’œuvres de fiction qui seront souvent portées à l’écran. Le Goncourt la distingue en 1984 avec L’Amant. A l’occasion du centenaire de sa naissance, notre conférencier parlera de son œuvre à la fois troublante et magnifique.

Alain VIRCONDELET est universitaire, écrivain, biographe et président du Prix Marguerite DURAS.

Lors de sa brillante conférence sur Marguerite Duras, Alain Vircondelet a mentionné à plusieurs reprises l’interview qu’elle a accordé à Bernard Pivot lors de l’émission Apostrophes. Vous pouvez visionner la vidéo de cet entretien en cliquant sur le lien ci-dessous.

Marguerite Duras à Apostrophes


1er décembre 2014– Indira Gandhi, une légende

Par Renée-Paule GUILLOT

Fille de Nehru, proche du Mahatma Gandhi, Indira se forme à la politique auprès de son père.

Occidentalisée par ses études en Europe, mais nationaliste avant tout, elle apparaît comme la vivante incarnation de l’Inde, qu’elle sera la première femme à gouverner.

Au pouvoir à deux reprises, elle montre des qualités de brillante politicienne, même si son bilan reste controversé. Elle est dotée d’un charme et d’un charisme auquel seront sensibles tous les grands chefs d’Etat.

Sa fin tragique et celle de ses deux fils contribuent à en faire un personnage hors du commun.

Renée-Paule GUILLOT est journaliste et conférencière.


8 décembre 2014– Iran : histoire et patrimoine artistique

Par Christine Darmagnac

L’Iran, pays fascinant, présente une très longue et très riche histoire. Avec une antiquité qui remonte à plus de 6 millénaires, il sera façonné par des peuples fondateurs de grands empires : Achéménides, Safavides beaucoup plus tard.

Deux religions s’y installent : le Zoroastrisme et l’Islam.

La création artistique y est foisonnante :

  • génie architectural, des palais de Persépolis aux mosquées d’Ispahan ;
  • splendeur des tapis ; élégance de la miniature ; richesse de la poésie avec Firdûsî, Hafez …

Christine Darmagnac est diplômée de l’École du Louvre et de l’Institut d’Art et d’Archéologie(Sorbonne).


15 décembre 2014 à 20h30 — L’itinéraire pédestre d’un chercheur

Par Axel KAHN

Éminent scientifique généticien, directeur de recherche à l’INSERM, Axel Kahn a dirigé l’Institut Cochin, a été Président de l’Université Paris Descartes et Président de la Commission recherche de la Conférence des Présidents d’Universités. Il est aussi connu du grand public comme un humaniste, qui a été membre du Comité Consultatif National d’Éthique et qui est l’auteur de nombreux ouvrages et interventions sur des sujets touchant aux aspects moraux et sociaux de la médecine, de la génétique et des biotechnologies.

L’an dernier Axel Kahn s’est aussi révélé comme randonneur de haut niveau, traversant la France en diagonale, des Ardennes au Pays Basque. Mais les réflexions qu’il publiait sur son blog en chemin (http://axelkahn.fr/) montraient que l’humaniste engagé n’avait pas disparu derrière le marcheur. De ce périple il a aussi tiré un livre, « Pensées en chemin », qui est à la fois un carnet de voyage, une sorte de manuel d’histoire et une réflexion sur l’état de notre pays.

Cette année, pour compléter et approfondir cette découverte du pays profond et de sa réalité socioéconomique, Axel Kahn a parcouru l’autre diagonale, depuis la Pointe du Raz jusqu’à Menton.