9 janvier 2017 –Le phénomène des femmes manquantes

Conférence du 9 janvier 2017

Conférencier : Gaël de GRAVEROL

Chargé de cours à l’institut national des langues et civilisations orientales

Gaël de Graverol  traite du phénomène dit des « femmes manquantes » tel que qualifié et dénoncé par le prix Nobel d’Économie Amartya au sujet du déséquilibre croissant du ratio hommes / femmes observé en Inde et plus généralement en Asie du Sud et en Chine.
Ce constat préoccupant, qui traduit une préférence marquée pour les fils au détriment de leurs sœurs, s’inscrit dans une logique tant culturelle qu’économique qui conduit à dévaloriser les filles en soulignant leur coût économique, lié notamment à la pratique de la dot et à la règle de résidence virilocale, là où les garçons se voient légitimés dans leur succession au père et à ses charges rituelles et sociales.
Cette problématique est également particulièrement sensible en Chine où elle est encore aggravée par les récentes avancées de la médecine anténatale favorisant le fœticide féminin.
Nous tenterons de démêler l’écheveau de ce véritable fléau social commun aux deux géants asiatiques à travers l’analyse comparée des cas indien et chinois.


16 janvier 2017 — Le radeau de la Méduse, une histoire vraie

le-radeau-de-la-meduse-reconstitue-a-rochefort-x260

Conférencier : Philippe MATHIEU

Administrateur du Musée de la Marine de Rochefort

Philippe Mathieu revient sur le terrible drame évoqué par Géricault à travers son œuvre magistrale. Le Radeau de la Méduse est avant tout une histoire vraie, une histoire maritime aux incroyables conséquences humaines et politiques.
Sans ce célèbre tableau, les événements qui ont inspiré le peintre ne seraient plus qu’un vague fait divers de l’histoire maritime. La puissance de l’œuvre a occulté l’histoire vraie qui lui a donné naissance …
Fortune de mer, incurie, défaillance, maladresse …
Comment le radeau et ses 148 passagers donneront-ils naissance à un scandale qui ébranlera le gouvernement de l’époque ?
Comment ce drame est‐il arrivé ? Était‐il évitable ?


23 janvier 2017 — La question des femmes : enjeux géopolitiques

afghanistan-m-storti-x260

Conférencière : Martine STORTI

Dans un monde paradoxal, puisqu’à la fois globalisé et multipolaire, à la fois pétri d’enjeux démocratiques et de poussées totalitaires, la question des femmes occupe une place centrale.

Place centrale dans l’économie, avec le développement du travail des femmes, signe d’émancipation en même temps que de marchandisation.

Place centrale dans le conflit Nord/Sud puisque c’est par les femmes que se marquent, s’affichent et se manifestent les affrontements identitaires.

Place centrale aussi dans la construction de la démocratie qui ne peut se concevoir sans l’égalité femmes/hommes.

L’examen de cette centralité où les femmes sont à la fois victimes et actrices apporte une bonne nouvelle : la possibilité du déploiement d’un universel, celui de l’oppression des femmes et de leur libération.


30 janvier 2017 — Un été impardonnable

1936 : la guerre d’Espagne et le scandale de la non-intervention

Gilbert Grellet conférencier UTL Marennes Oléron

Conférencier : Gilbert GRELLET

Diplômé d’HEC, dirige actuellement le Pôle édition de l’AFP

L’été 1936 en Espagne fut celui de tous les crimes et de tous les massacres. Un été impardonnable, que chronique Gilbert Grellet. Mais aussi d’un renoncement impardonnable : la décision prise par les grandes démocraties occidentales de ne pas aider le gouvernement républicain espagnol sorti des urnes, face aux militaires putschistes soutenus par Hitler et Mussolini.
Parmi les protagonistes s’opposent Léon Blum, déchiré par ce choix de ne pas aider ses amis socialistes espagnols et Francisco Franco, qui n’hésite pas à faire massacrer son propre peuple par des troupes étrangères. Un crime inédit.


6 février 2017 — Le genre et l’habit. La construction vestimentaire du masculin et du féminin (France, XIIe-XXe siècles)

chevalier-deon-x260

Conférencière : Nicole PELLEGRIN

« Porter la culotte », « l’habit ne fait pas le moine », ces expressions populaires rappellent le rôle de nos vêtements dans la construction de nos identités. Avant toute parole en effet, le vêtement dit et doit dire nos diverses appartenances et notamment celles de sexe. Voiles, braguettes, boutons, fraises, soutanes, poches, crinolines, révèlent et construisent les catégories fondatrices que sont le masculin, le féminin et l’éventuel “neutre”.

Un parcours visuel à travers des images de  vestiaires anciens et des propositions d’artistes contemporains soutiendra cette conférence en forme de débat.


13 février 2017 — Philippe Bilger, un haut magistrat à la libre parole

palais_de_justice-x260

Conférencier : Philippe BILGER

Ce haut magistrat évoquera sa carrière d’avocat général à la Cour d’assises de Paris avec les grandes affaires judiciaires passées, mais aussi il nous proposera, sans langue de bois, sa lecture de la justice d’aujourd’hui face au pouvoir exécutif et aux problèmes du terrorisme.
Son parcours aux assises de Paris a amené Philippe Bilger à requérir dans de nombreuses affaires criminelles qui ont eu un retentissement public important (le gang des barbares, Bob Denard ou Emile Louis pour ne citer qu’eux). Il est connu pour son éloquence et sa liberté de parole, qu’il exerce désormais dans son blog Justice au singulier, mais aussi dans des entretiens vidéo sur Figarovox et diverses chroniques.


6 mars 2017 — Histoire de Venise par la peinture

canaletto_place_saint-marc_a_venise-x260

Conférencier : Olivier MIGNON

Ancien élève de l’Ecole du Louvre

« Venise est née de rien. D’un peu de boue et de l’écume de la mer comme Vénus sa presque homonyme. C’est une des plus belles leçons pour l’histoire de l’humanité que la naissance, le développement, la maturation d’une ville dans le site le plus hostile qui soit à l’urbanisation » écrivait Rober Delort. C’est à la découverte de cette cité à nulle autre pareille, de son histoire et de son architecture éblouissante que nous vous convions à travers la gravure et la peinture des grands maîtres vénitiens de la Renaissance au siècle des Lumières.


13 mars 2017 —  Gravitation :  L’Ultime Frontière !

Première Observation des Ondes Gravitationnelles

ondesgrav-x260

Conférencier : Gérard BONNEAUD

Directeur de Recherches émérite au CNRS
Docteur es-sciences

Dès 1918, Albert Einstein prédit l’existence des ondes gravitationnelles comme conséquence de sa théorie de la Relativité Générale publiée en 1915. Ces ondes sont des perturbations de l’espace-temps provoquées par des évènements cataclysmiques lointains. Elles offrent une vision renouvelée de l’univers et leur découverte provoque la naissance de l’astronomie gravitationnelle.
Nous atteignons la frontière de la physique expérimentale par l’ouverture d’une fenêtre d’observations insoupçonnables


20 mars 2017 — Jacques TATI et les 30 Glorieuses

icono-tati

Conférencier : Yves PEDRONO

Jacques Tati est un des réalisateurs les plus connus à l’étranger mais peu célébré en France.

Doté d’un sens exceptionnel de l’observation, il a, en cinq films, effectué la chronique de la plus extraordinaire transformation que la France ait connue entre 1945 et 1975. En montrant cette modernité qui a bouleversé nos vies en trois décennies, il en a révélé les limites.

Yves Pedrono, docteur en sciences de l’éducation, professeur de Philosophie, passionné de cinéma, évoquera cette mutation au travers de « Jour de Fête », « Les vacances de Monsieur Hulot », « Mon Oncle », « Playtime » et « Trafic ».


27 mars 2017 — Marie Curie (1867-1934), une pionnière de génie


portrait_of_marie_curie

Conférencière : Nathalie HUCHETTE

Responsable communication et action culturelle du Musée Curie

Née en Pologne, Marie Curie est une personnalité scientifique connue dans le monde entier. Elle est à l’origine avec son mari Pierre Curie et le physicien Henri Becquerel de la découverte de la radioactivité qui révolutionna le monde de la physique et de la médecine.

Elle fait figure de pionnière : c’est la première femme à soutenir un doctorat de physique en France, première femme et seule personne à ce jour à avoir reçu deux Prix Nobel dans deux domaines scientifiques différents (physique en 1903 et chimie en 1911), à devenir professeur à l’Université de Paris, à diriger un laboratoire de recherche universitaire en France … et à entrer au Panthéon pour ses propres mérites.

Humaniste, passionnée, déterminée, défiant tout sexisme, elle est une figure féminine majeure du XXe siècle. Cette conférence illustrée de documents d’archives propose de revenir sur le destin hors du commun de cette pionnière de génie.

Par Nathalie Huchette, co-auteur du documentaire Marie Curie, au-delà du mythe  (Arte France, CNRS Images, 2011) et auteur de Le jardin de Marie Curie et Balade parisienne avec Pierre et Marie Curie (Institut Curie, 2007 et 2008)