3 octobre 2016 — OVNIS : LES OUBLIÉS DE LA SCIENCE

ufo-782655_960_720

Conférencier : Robert ROUSSEL

Journaliste – Caméraman Grand Reporter

Authentique énigme scientifique ? Phénomène de société alimenté par les médias relevant de la Sociologie, de la Psychologie ?

Que dissimule en réalité le sigle OVNI ?

Robert ROUSSEL depuis de nombreuses années enquête sur le sujet. A l’apparition du groupe d’étude le GEPAN, créé par le CNES en 1977, il va s’attacher à suivre le déroulement de l’enquête officielle, exemple unique au monde d’une réflexion scientifique développée sur le sujet.

Pour Robert ROUSSEL le phénomène fut l’occasion de rencontres majeures avec des témoins ayant vécu une expérience exceptionnelle, parfois traumatisante. De s’entretenir avec des scientifiques qui refusant les anathèmes reconnaissent qu’ils se sentent interpellés par l’énigme.

Une énigme qui pourrait bien constituer comme le pensent certains, la plus importante question jamais posée à l’humanité.


10 octobre 2016 — ÊTRE FEMME ET ARTISTE AU TOURNANT DU XXe SIÈCLE : L’exemple de Romaine Brooks

Romaine Brooks

Conférencière : Sophie BOZIER

Agent du patrimoine et guide conférencière

Les noms d’artistes femmes passées à la postérité sont rares. Jusqu’au XIXe siècle, l’autonomie artistique des femmes est découragée, entre autres, par la difficulté d’accéder à l’enseignement des Beaux-Arts.

Dans ce contexte défavorable, les succès féminins sont d’autant plus singuliers. La carrière de Romaine Brooks, brillante portraitiste du Paris de la Belle Époque, en offre une illustration passionnante et peu connue, guidée par la détermination et une volonté créatrice.


17 octobre 2016 — « Je sale, tu fumes, il appertise » une histoire de la conserve des aliments

Kipper x 600

Conférencière : Ségolène LEFEVRE

Nous mettons dans nos paniers boites de conserves et produits congelés tout naturellement brisant ainsi le cycle des produits saisonniers. Pourtant conserver ses aliments pour voyager, pour pallier aux périodes de césure, pour garder ses récoltes de fruits, de légumes, les pêches miraculeuses et les viandes des animaux abattus a été un souci constant pour les hommes. Ils ont donc déployé des trésors de réflexion et d’invention pour lutter contre la corruption des aliments et manger sainement et de manière variée en toute saison.

Ségolène Lefèvre a poursuivi des études d’histoire et d’histoire de l’art jusqu’à la préparation d’une thèse de doctorat sur les origines du vin en Asie Mineure grecque. Très intéressée par le vin et la nourriture replacés dans leurs contextes historique, culturel, social et économique, elle anime depuis 2005 le blog « Boire et manger, quelle histoire ! » (segolene.ampelogos.com).


7 novembre 2016 — Clemenceau rebelle et amoureux

Georges_Clemenceau_Imag1396

Conférencière : Marie-France BOIREAU

Clemenceau ne fut pas seulement “le Tigre” : le ministre de l’Intérieur intraitable de 1906, le “Père la Victoire” de 1917-1918… Il a été aussi journaliste et écrivain, un homme à l’immense culture, “le meilleur orateur de son temps”selon Blum qui admirait pourtant tellement Jaurès. Son abondante correspondance est donc d’un intérêt majeur. C’est à la découverte d’un pan de cette correspondance que nous invite Marie-France Boireau, celle qu’il adressa à la fin de sa vie à Marguerite Baldensperger, à qui l’unissait une amitié passionnée. Elle nous fera découvrir un Clemenceau inattendu, “rebelle et amoureux”!


14 novembre 2016 — Du mythe à la bande dessinée

herakles-dessine-par-edouard-cour-200x336

Conférencier : Édouard Cour

Scénariste et dessinateur de BD

La bande dessinée est appelée aussi le 9e art : comment par le dessin des cases traduire tout type d’histoire, de mythe ?
Édouard Cour est scénariste et dessinateur de BD. Il a choisi d’adapter, de scénariser et dessiner le mythe d’Herakles, Hercule, fils de Zeus, le roi des Dieux, et d’une humaine. Il vient nous parler de ce travail qui nous permet de découvrir ou redécouvrir l’histoire épique du plus célèbre des demi-dieux de l’Antiquité grecque et surtout une des faces de cet art multiforme qu’est la bande dessinée.


21 novembre 2016 — La Rochelle – La Cotinière : 2 ports de pêche, 2 trajectoires différentes

couverture livre Henri Moulinier

Conférencier : Henri MOULINIER

Docteur en histoire contemporaine – CRHIA, Université de La Rochelle

Auteur d’une thèse universitaire sur « l’essor et le déclin de la pêche industrielle de La Rochelle (1871-1994) », Henri MOULINIER, docteur en histoire, ancien adjoint au maire de La Rochelle, poursuit ses recherches, approfondit l’étude comparative de l’histoire des ports de pêche de l’Atlantique, de Lorient à Groix, de La Cotinière à Arcachon.

La Cotinière est aujourd’hui un des grands ports de pêche artisanaux de France avec une progression de ses apports annuels – 5 521 tonnes de poisson en 2015 (+ 8,40%), alors que La Rochelle est en déclin depuis les années 1965 et n’est plus qu’à 2 443 t (-7%).

Et pourtant, le port aunisien fut le premier port de pêche de l’Atlantique, le deuxième de France de pêche dans les années 1920, devançant Arcachon, loin devant Lorient, alors que La Cotinière demeurait un petit port de pêche artisanal. La Rochelle était encore le quatrième port dans les années 1960 avec 24 751 t en 1965, dix fois plus qu’aujourd’hui, avant de connaître un déclin précoce et rapide qui fait aujourd’hui de sa criée la 22e du pays.
Comment expliquer les trajectoires très différentes de ces deux ports de Charente-Maritime au début du XXIe siècle ?

Deux modèles socio-économiques s’opposent :

– Celui de La Rochelle : exogène, industriel, spéculatif, développé par des armateurs non-rochelais pour les plus grands, des capitaux extérieurs, une présence massive de marins bretons, dans un port protégé, une criée très active.

– Celui de La Cotinière, endogène, artisanal, un port qui doit lutter pour son accès, sa protection, disposant d’une flotte artisanale de quelques dizaines de barques et chaloupes, armée surtout par des patrons et des marins d’Oléron, Cotinards pour l’essentiel.
Tel sera le sens de la conférence d’Henri MOULINIER, le lundi 21 novembre à 15h, auteur d’un ouvrage, issu de sa thèse, La pêche industrielle de La Rochelle – Les grands chalutiers (1871-1994), édité par les Presses Universitaires de Rennes.


28 novembre 2016 — Le commerce équitable

Marc-dufumier

Conférencier : Marc DUFUMIER

Ingénieur agronome
Professeur émérite à l’AgroParisTech

Les 800 millions de pauvres qui ont faim dans notre monde sont pour les 2/3 des artisans et paysans du Sud, le dernier 1/3 est constitué de familles ayant quitté les campagnes faute de pouvoir y vivre.

Les acteurs du commerce équitable s’efforcent d’apporter des solutions à cette situation, de mieux rémunérer les producteurs qui s’engagent à pratiquer un artisanat ou une agriculture débouchant sur la fourniture de produits à faibles coûts énergétiques et environnementaux, tout en permettant aux nations du Sud de reconquérir sécurité et souveraineté alimentaire.

Quel est l’avenir du commerce équitable ? Peut-il être généralisé à un bien plus grand nombre de producteurs ? Dans quelle mesure nos agriculteurs sont-ils eux aussi concernés par sa mise en œuvre ?

Marc Dufumier répondra à toutes ces questions avec la pertinence et le brio qu’on lui connaît.


5 décembre 2016 — Histoire et archéologie de la Syrie

Grande Mosquée des Omeyyades

Conférencière : Christine DARMAGNAC

Diplômée de l’École du Louvre
et de l’institut d’art et d’archéologie,
spécialiste de l’espace méditerranéen et du monde arabo-musulman

Située au carrefour de nombreuses voies caravanières et fluviales, au pied des monts Taurus, entre mer Méditerranée et Mésopotamie, la Syrie a été depuis l’époque néolithique une terre d’accueil, de passage et de développement de nombreuses civilisations qui la rendent aujourd’hui riche d’un exceptionnel patrimoine historique et archéologique. A travers le temps et l’espace, la conférence illustrera les points forts de son histoire : les palais de Mari sur l’Euphrate, la voie triomphale d’Apamée, les temples et les tombeaux de Palmyre, la grande mosquée des Omeyyades de Damas, les châteaux des Croisés…


12 décembre 2016 — Les palais vénitiens

salle Tiepolo h300

Conférencier : Fabrice CONAN

Diplômé de l’École du Louvre

Prélude au voyage du printemps 2017 de l’UTL, Fabrice Conan va nous faire entrevoir les décors d’une ville d’élégance et de luxe à l’ère baroque.
Des ensembles de stucs, salons, fresques et décors privés vont embellir la Sérénissime à l’époque de son apogée. Une compétition d’apparat est ouverte entre les familles patriciennes et les nouveaux venus dans la lagune. Rien n’est trop beau pour éblouir les visiteurs des XVIIe et XVIIIe siècles. Aujourd’hui encore, nous rêvons devant ces temps de splendeur qui sont aussi d’une insolente insouciance et un art de vivre inégalé.

Fabrice Conan travaille une partie de l’année à Venise où depuis quinze ans il fait des recherches pour des propriétaires de palais privés, et crée des manifestations et de grandes réceptions.