Saint-Savinien-sur-Charente, ville d’eau et de lumière

Saint-Savinien-sur-Charente
photo Cobber 17

La pierre de Crazannes, déjà exploitée à l’époque gallo-romaine, fit de Saint-Savinien un port prospère aux XVIIIème et XIXème siècles. Sur un affleurement de calcaire, dans un méandre de la Charente, la petite cité a grandi entre les carrières et le port, d’où partaient les nombreuses gabarres chargées de la précieuse pierre au grain très fin.

La petite cité saintongeaise recèle bien des trésors, depuis l’église érigée sur un belvédère dominant les toits de la vieille ville jusqu’aux maisons “les pieds dans l’eau” qu’habitaient les marins et les commerçants au temps du commerce fluvial, en passant par les maisons troglodytes des falaises et les ruelles du vieux bourg.

 

 

C’est ce patrimoine que nous découvrirons le matin avec notre guide Philippe Laugrand, avant de continuer notre exploration de cette pierre qui a servi à bâtir Fort Boyard et l’arc de Germanicus à Saintes, mais aussi de nombreux autres monuments en Europe.

La Pierre de Crazannes, un lieu magique entre nature et culture

les anciennes carrières
photo Pôle-Nature Pierre de Crazannes

Après le déjeuner nous irons d’abord au Pôle Nature de la Pierre de Crazannes, d’anciennes carrières qui présentent deux intérêts : celui de l’histoire de l’extraction de la pierre et celui de la nature, laquelle a repris ses droits depuis l’arrêt de l’extraction au milieu du XXème siècle. Entre fougères scolopendres et clématites sauvages, toute une faune profite des abris que représentent les salles abandonnées et une rencontre furtive avec un renard, une grenouille ou un grand rhinolophe n’est pas impossible…

Attention, le parcours des carriers, qui dure environ 1h, n’est pas de tout repos. Il comporte 10 escaliers (5 à monter, 5 à descendre) et 280 marches en tout. On vous fournira un casque mais vous devrez venir avec des chaussures adaptées !

Si toutefois les difficultés de ce parcours vous semblent rédhibitoires, sachez qu’il existe un autre parcours, non guidé mais plus facile et plus court : le parcours de Genny la genette est accessible à tous y compris aux personnes en fauteuil à condition qu’elles soient accompagnées, il ne comporte pas d’escalier et vous pouvez le parcourir à votre rythme, ce qui vous prendra entre 30 et 45mn. L’absence de guide est palliée par des panneaux d’information sur les méthodes d’extraction.

Les Lapidiales, un projet ambitieux et généreux

Sculpteur aux lapidiales
photo Jacques Le Letty

Enfin, quand vous saurez tout sur la belle pierre blanche de Crazannes, nous nous rendrons aux Lapidiales pour rencontrer les sculpteurs contemporains et découvrir que l’histoire de cette pierre n’est pas reléguée au passé, aussi glorieux fût-il.

Ce site exceptionnel reçoit depuis 2001 des sculpteurs en résidence, qui déploient sur les fronts de taille de la carrière de Chaillebosse et dans les grottes creusées par les anciens pierriers une œuvre protéiforme, à cause des différentes personnalités des artistes qui se succèdent sur le site et pourtant cohérente, par les thèmes attribués aux différents lieux.

Lors de notre visite, les deux sculpteurs au travail sur le site seront Alain Tenenbaum, l’initiateur du projet lui-même et Marcia de Bernardo, une artiste brésilienne, le thème pour 2017 étant les cultures amérindiennes d’Amérique latine.

 

 

 

En pratique

Escapade en voitures particulières

8h30   Rendez-vous au lieu habituel

10h00 Saint-Savinien-sur-Charente

12h00 Déjeuner au restaurant

14h30 Pôle-nature de la pierre de Crazannes

16h00 Les Lapidiales, Port d’Envaux

 

Tarif 35€ tout compris ou 15€ si vous préférez pique-niquer sur les bords de Charente

Inscription lors de la conférence du lundi ou via le formulaire de contact (merci de nous laisser un numéro de téléphone portable)

Le fleuve et la pierre : Saint-Savinien, les carrières de Crazannes et les Lapidiales le vendredi 9 juin 2017