Rendez-vous lundi 15h00 à l’Eldorado, Saint-Pierre-d’Oléron,

pour la conférence hebdomadaire, ouverte à tous.

Abonnés : gratuit. Adhérents : 6 €. Non adhérents : 8 €

1/2 tarif pour les demandeurs d’emploi

Accès aux personnes à mobilité réduite

 

28 novembre 2022 – Etranges Etrusques

par Marie-Laurence Haack, historienne et étruscologue, professeure d’histoire ancienne à l’université de Picardie Jules-Verne

D’impressionnantes nécropoles aux fresques colorées, de magnifiques bijoux en or, des statues au sourire énigmatique, une langue encore indéchiffrée… Les Etrusques, dont la civilisation s’est épanouie en Italie entre la fin de l’âge du Bronze et le Ier siècle av. J.-C., à la croisée entre cultures grecque, phénicienne, celte ou romaine, ont suscité fascination et fantasmes.

La conférence sera l’occasion de faire à la fois un bilan des dernières recherches consacrées à la civilisation étrusque et de faire le point sur l’imaginaire qui s’est développé autour des Etrusques depuis la Renaissance jusqu’à nos jours.


05 décembre 2022 – Lumière sur les trous noirs ! Du mythe aux preuves d’existence…

par Danièle Imbault, docteur-ingénieur en physique de l’atmosphère, membre actif et secrétaire du Comité de liaison Enseignants-Astronomes

Imaginés au 18ème siècle par Laplace et théorisés grâce à Einstein il y a 100 ans, les trous noirs font partie des objets célestes les plus mystérieux de notre Univers. Ces effondrements de matière rassemblent tous les extrêmes, en termes de masse ou de taille, et ce qui se passe en leur cœur restera pour toujours inaccessible à nos yeux (voire à notre compréhension ?), puisqu’ils piègent même la lumière.

Depuis 50 ans, les astrophysiciens ne déduisaient leur présence que d’observations indirectes, mais plusieurs découvertes récentes ont apporté des preuves indiscutables de leur existence : 1ère onde gravitationnelle en 2015, 1ère image directe, en 2019, du centre super-massif de la galaxie M87*… et en mai 2022, 1ère image de SgrA*, le trou noir géant qui est tapi dans le cœur de notre Voie Lactée.

Qu’est-ce qu’un trou noir ? Comment se forme-t-il ? Par quelles observations astrophysiques pouvons-nous le détecter ? Et quelles sont les prochaines étapes de la compréhension physique de ces astres ?


12 décembre 2022 – Une Anglaise reine à Bornéo

par Alain Quella-Villéger, agrégé d’histoire, docteur en histoire contemporaine.

Margaret Brooke (1849-1936), aristocrate britannique née Alice de Windt à Paris, devient, en épousant à vingt ans Charles Brooke, Rani du Sarawak à Bornéo. Elle mène dès lors une vie hors du commun dans un palais des tropiques : l’Astana, à Kuching. Intelligente, volontaire, d’une grande ouverture d’esprit, curieuse de la vie des Dayaks et autres « coupeurs de tête », elle apprend la langue malaise et favorise l’éducation des femmes dans ce territoire du bout du monde. Margaret Brook connaît aussi la solitude, les guerres, les dangers du climat, des drames intimes (ses trois premiers enfants morts du choléra).

Revenant régulièrement en Europe, elle fréquente à Paris et Londres le monde artistique et littéraire et compte pour amis Pierre Loti, Sarah Bernhardt, Maupassant, Oscar Wilde, Henry James, Kipling etc. Entre Out of Africa de Karen Blixen et Le Sortilège malais de Somerset Maugham, son autobiographie, aujourd’hui traduite, offre des scènes très cinématographiques au cœur d’une histoire de rajahs qui inspira Conrad pour son roman Lord Jim.