Rendez-vous lundi 15h00 à l’Eldorado, Saint-Pierre-d’Oléron,

pour la conférence hebdomadaire, ouverte à tous.

Abonnés : gratuit. Adhérents : 5 €. Non adhérents : 7 €

1/2 tarif pour les demandeurs d’emploi

Accès aux personnes à mobilité réduite


23 mai 2022 – La Préhistoire au féminin

Conférencière : Claudine Cohen, directrice d’études à l’EHESS (CRAL, Centre de recherches sur les arts et le langage), histoire et philosophie des sciences

Que savons-nous des femmes préhistoriques ? Au-delà des idées reçues et des stéréotypes forgés au 19e siècle, de nouveaux questionnements, de nouvelles techniques, de nouvelles enquêtes, ont, depuis plusieurs décennies, ouvert tout un champ de recherches et de découvertes qui renouvellent la vision des femmes dans le cadre des sociétés et des cultures de la préhistoire la plus ancienne (paléolithique) ou récente (néolithique).

Cette conférence explorera les rôles des femmes dans les différents contextes de la préhistoire occidentale. On interrogera les formes de la reproduction et de la famille, la part qu’elles ont pu prendre aux activités productrices, techniques, voire artistiques, dans les sociétés des chasseurs-cueilleurs paléolithiques, et dans les civilisations agro-pastorales du Néolithique. Au-delà des figures magnifiées et mythiques de la matriarche ou de la déesse, il s’agira de penser les pouvoirs qu’elles ont pu parfois détenir, mais aussi les rapports de domination, de violence, d’exploitation qu’elles ont pu subir dans ces sociétés du passé lointain.


30 mai 2022 – Robespierre

Conférencier : Jean-Clément Martin, professeur émérite à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne

Robespierre (1758-1794), ses « anti » et ses « pro » font régulièrement surface dans le débat public. L’affrontement est le plus souvent sans nuance et s’appuie sur deux figures mythiques de Robespierre : « l’incorruptible » républicain, incarnation de la Révolution, ou le « monstre assoiffé de sang », instigateur de la Terreur. Si bien que l’historien Marc Bloch (1886-1944) s’exclamait déjà : « Robespierristes, antirobespierristes, nous vous crions grâce, par pitié, dites-nous, simplement, quel fut Robespierre. »

On peut attendre de Jean-Clément Martin qu’il fasse beaucoup mieux que cela, qu’il démonte les mythes construits dès sa mort et en souligne les objectifs, qu’il nous aide à « comprendre comment et pourquoi les éléments de sa courte vie ont pu servir à bâtir l’échafaudage proprement monstrueux qui l’a enseveli et immortalisé. »


13 juin 2022 – Les comètes, messagères de l’infini

Conférencier : Jean-Eudes Arlot

Jean-Eudes Arlot est astronome émérite à l’observatoire de Paris, ancien directeur de l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE), directeur de recherche honoraire du CNRS, membre correspondant du Bureau des longitudes, membre de l’Union astronomique internationale.

Depuis Pline l’Ancien et sans doute bien avant lui, les hommes ont spéculé et parfois divagué sur la nature de ces corps célestes. Les comètes ont d’abord fait peur, elles ont intrigué et ont été abondamment étudiées, tant et si bien qu’elles ont désormais perdu la plus grande part de leur mystère, en tout cas pour les scientifiques.

Mais pour les autres, des questions demeurent : de quoi est vraiment faite la chevelure des comètes ? Qu’est-ce qui distingue une comète d’un astéroïde ? Pourquoi certaines comètes sont-elles périodiques et d’autres non ? Pourquoi la catégorie comètes a-t-elle été retirée de la nomenclature des astres en 2006 ?

C’est ce qu’on verra avec Jean-Eudes Arlot, qui fera le point sur notre connaissance de ces objets atypiques et fascinants.